Skip to content

Juanito, nouvelle star de la politique mexicaine !

8 décembre 2009

La statue à l'effigie de Juanito a été exposée durant quelques jours sur la place du Zocalo à Mexico et n'a pas laissé les passants indifférents...Tout le monde voulait se faire prendre en photo aux côtés de Juanito, la nouvelle star de la politique mexicaine !

Rafael Acosta, plus connu à Mexico sous le nom de Juanito, s’est converti en quelques mois en la nouvelle star de la politique mexicaine. Dans cet article, Infosmexique revient sur cette incroyable tragi-comédie politique, qui a fait rire et pleurer plus d’un citoyen mexicain, et dont le dénouement reste encore incertain. Voyons…

Acte I, scène 1 : Juanito, Deus Ex Machina du Parti Révolutionnaire Démocratique (PRD)

Jusqu’en juin 2009, personne ne connaissait Rafael Acosta, alias Juanito, vendeur ambulant dans le Centre Historique, et candidat du Parti des Travailleurs (PT) à la mairie d’Iztapalapa, l’arrondissement le plus peuplé de Mexico…

Rafael Acosta fait son apparition tel un Deux Ex Machina le 16 juin 2009, lors d’un meeting organisé par Andrés Manuel López Obrador, ex-candidat du Parti Révolutionnaire Démocratique (PRD) à l’élection présidentielle de 2006….Le Tribunal Fédéral  Electoral  vient de faire connaître sa décision de révoquer la candidature de Clara Brugada, qui avait été choisie par le PRD pour concourir  à la mairie d’Iztapalapa, et de nommer à sa place Silvia Oliva, qui appartient à une autre aile du PRD (« Nueva Izquierda »). Personne n’ignore que cette décision pourrait avoir d’importantes répercussions lors des élections présidentielles de 2012, puisqu’Iztapalapa est l’arrondissement de Mexico  qui compte le plus grand nombre d’électeurs (plus d’1 300 000) et gère le plus gros budget (environ 300 millions de dollars annuel)… Pour éviter de perdre le contrôle d’un arrondissement aussi important, Andrés Manuel López Obrador, partisan de Clara Brugada et du courant de la « Gauche Unie » (Izquierda Unida), a alors l’idée de proposer aux électeurs d’Iztapalapa une stratégie insolite: voter pour Rafael Acosta, candidat du Parti des Travailleurs ; dès sa prise de fonction, celui-ci demandera à la Chambre des Députés locale l’autorisation de s’absenter  de son poste ; il sera alors remplacé par Clara Brugada, qui aura été préalablement nommée Directrice des Services Juridiques de la municipalité ;  passés 60 jours d’absence, la loi indique que « Juanito » devra être définitivement relevé de son poste ; Clara Brugada sera alors nommée maire d’Iztapalapa par Marcelo Ebrard en remplacement de Juanito.

Lire la suite…

Balade entre les morts à la UNAM!

30 octobre 2009

Cette année, la traditionnelle méga-offrande de la Ville Universitaire est consacrée à l’écrivain américain Edgar Allan Poe! Infosmexique vous présente quelques-unes des plus belles offrandes réalisées par les étudiants. Vous pourrez les admirer par vous-mêmes  en vous rendant à Las Islas (près de Rectoría, entre la Faculté de Lettres et d’Architecture), et ce  jusqu’au 2 novembre prochain! 

IMG_7493

IMG_7517

Lire la suite…

La fin de Luz y Fuerza del Centro 2/2?

30 octobre 2009

La fin de Luz y Fuerza del Centro 1/2?

21 octobre 2009
Les électricistes de Luz y Fuerza del Centro ne sont pas disposés à accepter l'extinction de Luz y Fuerza del Centro et de leur syndicat, le SME...

Les électriciens ne sont pas disposés à accepter l'extinction de Luz y Fuerza del Centro et de leur syndicat, le SME...

Dimanche 11 octobre, le Président Felipe Calderón a décrété l’extinction de Luz y Fuerza del Centro, l’organisme décentralisé responsable de la production, acheminement, transformation, distribution et approvisionnement de l’énergie électrique dans les Etats du Centre du pays (Distrito Federal, Estado de México, Morelos, Puebla, Hidalgo). Le décret d’extinction de Luz y Fuerza del Centro a été publié après que la Police Fédérale Préventive (PFP) ait pris possession par la force des bureaux et installations de l’organisme, lors d’une opération surprise qui a eu lieu samedi 10 octobre, alors que la majorité des travailleurs de l’entreprise fêtaient la qualification de l’équipe nationale du Mexique à la Coupe du Monde de 2010.

Cette démonstration de force, digne d’une dictature et pas d’une démocratie, peut paraître excessive, mais pour le Président de la République mexicain, la fin semble justifier les moyens. Selon le décret qui a été publié dans le Journal Officiel de la Fédération, l’extinction de Luz y Fuerza del Centro est pleinement justifiable puisque « cet organisme avait cessé de fonctionner dans l’intérêt de l’économie nationale » (article 16 de la Ley Federal de las Empresas Estatales). Le décret d’extinction de l’organisme établit entre autres que Luz y Fuerza del Centro perdait 30% de l’énergie qu’elle produisait ; que le coût unitaire des travaux réalisés par Luz y Fuerza del Centro était 176% supérieur à  celui de la Comisión Federal de Electricidad, l’entreprise publique responsable de la production et distribution de l’électricité dans le reste du pays ; et que Luz y Fuerza del Centro coûtait 2 fois plus d’argent à l’Etat qu’elle n’en rapportait (voire tableau ci-dessous).

Lire la suite…

L’eau du robinet est-elle ou non potable à Mexico ?

6 octobre 2009
Vue générale du laboratoire central de contrôle de qualité du Sistema de Aguas de la Ciudad de Mexico

Vue générale du laboratoire central de contrôle de qualité du Sistema de Aguas de la Ciudad de Mexico

La polémique sur la qualité de l’eau qu’utilisent les habitants de Mexico pour se laver et réaliser leurs tâches ménagères s’est ravivée la semaine dernière,  après que la COFEPRIS – institution fédérale chargée de protéger la population contre divers risques sanitaires – ait révélé que l’eau de 3 arrondissements de Mexico (Xochimilco, Milpa Alta, Tlahuac) contenait des bactéries fécales (E. Coli).

La COFEPRIS a analysé 107 échantillons d’eau issus de 94 colonias différentes durant les mois de mars, juin et juillet 2009, et a détecté que 9 de ces échantillons (8,4% du total), tous prélevés dans les arrondissements du Sud de la ville de Mexico, contenaient des bactéries fécales.

D’après les analyses de la COFEPRIS, quasi 90 % des échantillons présentaient un adéquat niveau de chloration. Selon la COFEPRIS, la mauvaise qualité de l’eau analysée s’expliquerait donc par le fait que la stagnation de l’eau, résultat de la faible pression à l’intérieur du réseau de distribution, favorise la croissance des bactéries, empêchant que le chlore ait suffisamment de temps pour agir comme désinfectant.

Lire la suite…

Comment le Président du Mexique, Felipe Calderón, se prend pour Robin Hood et prétend voler les riches pour donner aux pauvres….

25 septembre 2009

 

Le Président Calderón se prend pour Robin Hood et prétend à partir de 2010 voler les riches pour donner aux pauvres...

Le Président Calderón se prend pour Robin Hood et prétend à partir de 2010 voler les riches pour donner aux pauvres...

Le Président Felipe Calderón a présenté il y a quelques semaines sa proposition de budget pour l’année 2010. Pour entrer en vigueur, cette proposition devra recevoir d’ici le 15 novembre prochain le vote favorable de la Chambre des Députés et du Sénat,  une procédure qui s’annonce dores et déjà difficile pour le Président Felipe Calderón puisque plusieurs députés des partis politiques d’opposition (PRI et PRD) ont déjà manifesté leur rejet au plan financier proposé par l’exécutif.

Il faut dire que même si personne n’ignore qu’au milieu de la crise économique que traverse le Mexique, les revenus de l’Etat, issus de la vente du pétrole et de la collecte des impôts, ont fortement diminué, la solution budgétaire proposée par Calderón est loin de faire l’unanimité.

Lire la suite…

A la recherche d’un animal de compagnie affectueux et docile….

24 septembre 2009
tags:

 

Jeune homme et son iguana à Mexico...

Jeune homme et son iguana à Mexico...