Skip to content

L’eau du robinet est-elle ou non potable à Mexico ?

6 octobre 2009
Vue générale du laboratoire central de contrôle de qualité du Sistema de Aguas de la Ciudad de Mexico

Vue générale du laboratoire central de contrôle de qualité du Sistema de Aguas de la Ciudad de Mexico

La polémique sur la qualité de l’eau qu’utilisent les habitants de Mexico pour se laver et réaliser leurs tâches ménagères s’est ravivée la semaine dernière,  après que la COFEPRIS – institution fédérale chargée de protéger la population contre divers risques sanitaires – ait révélé que l’eau de 3 arrondissements de Mexico (Xochimilco, Milpa Alta, Tlahuac) contenait des bactéries fécales (E. Coli).

La COFEPRIS a analysé 107 échantillons d’eau issus de 94 colonias différentes durant les mois de mars, juin et juillet 2009, et a détecté que 9 de ces échantillons (8,4% du total), tous prélevés dans les arrondissements du Sud de la ville de Mexico, contenaient des bactéries fécales.

D’après les analyses de la COFEPRIS, quasi 90 % des échantillons présentaient un adéquat niveau de chloration. Selon la COFEPRIS, la mauvaise qualité de l’eau analysée s’expliquerait donc par le fait que la stagnation de l’eau, résultat de la faible pression à l’intérieur du réseau de distribution, favorise la croissance des bactéries, empêchant que le chlore ait suffisamment de temps pour agir comme désinfectant.

Il reste que ces résultats sont à tout point de vue alarmants, puisque la bactérie E.Coli est à l’origine d’infections gastrointestinales, parfois mortelles. Sa présence dans le réseau de distribution d’eau de la ville de Mexico représente donc un grave problème de santé publique, qui met en danger plusieurs milliers d’habitants.

Mais est-ce vraiment le cas ? Après avoir pris connaissance de ces résultats, le Sistema de Aguas de la Ciudad de México, organisme responsable de la distribution de l’eau à Mexico, a immédiatement nié qu’il existe des bactéries d’origine fécale dans l’eau distribuée aux habitants.

Luis Arturo Correa Camacho, sous-directeur de contrôle de qualité de l’eau, a expliqué que le laboratoire de contrôle de qualité du Sistema de Aguas analyse chaque jour entre 80 et 100 échantillons d’eau.

« Nous appliquons un programme de surveillance dans les puits, les stations de pompage, les sources, les stations de potabilisation et à l’intérieur du réseau de distribution », a expliqué Luis Correa à la presse lors de la visite du laboratoire de contrôle du Sistema de Aguas.

« Tous les jours, des brigades partent recueillir des échantillons d’eau dans différentes colonies de la  ville ; une fois leur tâche terminée, ces échantillons sont envoyés au laboratoire et répartis entre les différents départements selon le type d’analyse à réaliser ».

Selon Correa Camacho, le Sistema de Aguas n’a pas détecté la présence de bactéries dans l’eau distribuée aux habitants de Mexico ces derniers mois.

« Les échantillons qu’on a recueillis dans les arrondissements du Sud de Mexico les mois derniers n’ont pas révélé la présence de bactéries,  le département de santé local n’a pas non plus rapporté qu’il y ait eu une épidémie de maladie gastrointestinale dans ces arrondissements », a affirmé Correa.

« Nous avons parfois décelé des problèmes de coliformes à l’intérieur du domicile des particuliers, mais à l’extérieur, nous n’avons jamais trouvé de coliformes, nous n’avons jamais trouvé de bactéries; dans certains zones de la ville, nous avons décelé la présence de fer magnésium, mais c’est un problème esthétique, pas un problème santé », a-t-il précisé.

Correa a même ajouté que d’après les analyses du laboratoire du Sistema de Aguas, l’eau distribuée aux habitants de la ville de Mexico est de bonne qualité et potable.

«Nous avons un département qui est chargé de détecter la présence de zinc, de plomb, et différents métaux dans l’eau, et la conclusion c’est qu’il n’y a pas de métaux dans l’eau de Mexico ;  on analyse aussi les hydrocarbures, et on n’en a pas trouvé dans l’eau distribué aux habitants », a commenté Correa.

« En général, la ville de Mexico reçoit de l’eau de bonne qualité, on peut même la boire, personnellement, mon fils qui a 6 ans boit l’eau du robinet, ce qui est important c’est que l’infrastructure hydraulique de la maison soit en bonne condition».  

Face à cette guerre de déclarations, qui croire ? L ‘eau du robinet est-elle ou non potable à Mexico ? Le Sistema de Aguas et la COFEPRIS se soient engagés à réaliser une analyse conjointe pour évaluer la qualité de l’eau dans les arrondissements du Sud de la ville mais pour le moment, le citoyen devra faire confiance à ses propres critères et décider s’il achète des carrafones d’eau potable pour boire et cuisiner ou s’il consomme l’eau du robinet.  A ses risques et périls.

Creative Commons License
Infosmexique by Jade Latargere est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :