Skip to content

Après 3 ans de prison injustifiée, l’indienne Jacinta a été libérée hier soir

17 septembre 2009
Jacinta Francisco Marcial, injustement accusée du délit de privation de liberté, a été libérée hier soir

Jacinta Francisco Marcial, injustement accusée du délit de privation de liberté, a été libérée hier soir.

Jacinta Francisco Marcial, indienne otomi de l’Etat de Querétaro, condamnée à 21 ans de prison pour avoir supposément pris en otage 6 policiers fédéraux (voire notre précédent article La triste histoire de Jacinta, une indienne otomi condamnée à 21 ans de prison pour avoir supposément pris en otage 6 policiers fédéraux), a été libérée hier soir de la prison Cereso Feminil de San José El Alto.

La libération de Jacinta fait suite à la décision de la Procuraduría General de la República (PGR) de ne pas présenter d’arguments accusatoires dans le cadre du procès d’appel sollicité par les avocats de l’accusée.

Dans un communiqué publié aujourd’hui sur son site internet, la Procuraduría General de la República explique que lors du procès en première instance, elle avait décidé de présenter des arguments accusatoires contre l’accusée, ce qui avait conduit le juge à condamner Jacinta à 21 ans de prison pour le délit de privation de liberté.

Cependant durant le procès d’appel, en cours depuis début 2009, les avocats de la défense ont présenté de nouveaux éléments qui ont mis en évidence l’existence de contradictions entre les déclarations des policiers fédéraux et les déclarations d’autres témoins. D’après ces déclarations, « certains témoins indiquent avoir vu l’accusée à l’endroit des faits, tandis que d’autres affirment ne pas l’avoir vue ».

Pour la Procuraduría General de la República, cette situation crée une incertitude juridique quant à la participation de l’accusée dans la prise d’otage des 6 policiers fédéraux. Pour cette raison, le Ministère public a décidé de ne pas « concrétiser les arguments accusatoires contre Jacinta, car le principe « indubio pro reo » indique qu’en l’absence de preuves suffisantes, on ne doit pas accuser ou émettre une sentence de condamnation».

La décision de la PGR a été transmise au Tribunal chargé de l’affaire hier au début de soirée, et après avoir réalisé les formalités requises, le Tribunal a ordonné la libération de Jacinta.

Pour la Procuraduría General, cette action reflète la volonté du Gouvernement Fédéral de « protéger pleinement les garanties individuelles des citoyens ». Mais est-ce vraiment le cas ? Bien que la libération de Jacinta représente une victoire indéniable pour le respect des droits de l’homme au Mexique,  on ne peut oublier si facilement que  Jacinta aura perdu 3 ans de sa vie en prison ; qu’il aura fallu 2 mois avant que la Procuraduría General de La República tienne compte de la recommandation de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, qui en juillet 2009, avait déjà établi que de graves irrégularités avaient été commises lors du  procès contre Jacinta ; et que « l’argument de doute raisonnable » concerne uniquement Jacinta Francisco Marcial, et pas les 2 autres coaccusées de Jacinta, Teresa Gonzalez et Alberta Alcántara, qui demeurent toujours en prison, et dont la libération semble bien loin, car selon le communiqué de la PGR, leur participation dans la prise d’otage ne fait pas de doute.

Ne serait-ce pas plutôt qu’en ce moment, le gouvernement de Calderón a cruellement besoin de faire parler de lui en bien, face à sa baisse évidente de popularité, conséquence des mauvaises décisions prises pour affronter la crise économique? Et veut à tout prix éviter les mauvaises campagnes publicitaires, comme celle lancée par Amnistie Internationale, qui en août 2009, avait déclaré Jacinta « prisonnière de conscience »….

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :